UN SERVICE PUBLIC DE PROXIMITE POUR LA RENOVATION ENERGETIQUE DE L'HABITAT .

 

Financé par des fonds publics (les collectivités locales, la Région Auvergne Rhône Alpes, l'Europe (Fonds européen agricole pour le développement rural) et le Département de l'Ardèche), Rénofuté est un dispositif public de conseils, neutre et indépendant.

C'est un nouveau service public mutualisé avec 13 communautés de communes et communautés d'agglomérations en Ardèche. Ce dispositif appelé aussi "Plateforme de rénovation énergétique " a été initié par l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et la Région Auvergne Rhône-Alpes.

En 2014, le Pays de l’Ardèche Méridionale, les communautés d'agglomération ARCHE Agglo, et Privas Centre Ardèche et le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche, ont décidé de s’associer pour la mise en place de ce service en Ardèche. Rénofuté s'appuie sur un réseau de partenaires comme l'Espace Info Energie (labélisé Point Rénovation Info-Service de l'Ardèche porté par l'ALEC07, anciennement Polénergie),  la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de l'Ardèche, la CAPEB, la FFB, les centres de formations, le CAUE, le Syndicat des Architectes d'Ardèche...

 
L'Espace Info Energie - Point Rénovation Info-Service (EIE - PRIS) est un service d’information et de conseils gratuits, neutres et indépendants dédié aux particuliers pour répondre à leurs questions concernant la maîtrise de l’énergie et les énergies renouvelables. En Ardèche, l'Agence Locale de l'Energie et du Climat 07 (ALEC07) assure ce rôle, une personne qualifiée, basée en Ardèche, vous renseigne sur toutes les aides nationales disponibles pour des travaux de rénovation énergétique. Elle redirige le particulier, selon la nature de ces travaux et la commune où se situe le bien à rénover vers un animateur local Rénofuté.
 

 

Rénofuté s'intègre dans le plan de rénovation énergétique de l'habitat (PREH).

 

Lancé en 2013, le plan de rénovation énergétique de l’habitat fixe les objectifs annuels attendus en matière de rénovation massive du parc des bâtiments existants, avec plusieurs priorités, parmi lesquelles la lutte contre la précarité énergétique.

Au niveau national, le secteur des bâtiments représente 24 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) et 44 % de la consommation finale d’énergie.
L’objectif national de division par quatre des émissions de GES en 2050 nécessite d’engager la rénovation massive du parc des bâtiments existants.

Le plan vise avant tout à :

  • lutter contre la précarité énergétique ;
  • informer et orienter les particuliers sur les possibilités de rénovation de leurs logements ;
  • structurer la filière économique de la rénovation qui est fortement créatrice d’emplois